La peinture et miniature indienne

Wednesday 31 August 2016 / Inde

La peinture et miniature indienne

 

 

 

L'art de la miniature indienne est une peinture ou une enluminure de petite taille caractérisée par des détails méticuleux et un délicat travail au pinceau. En Inde, chaque région a un style de miniature distinct. Il y avait les traditions Pahari, Rajasthani, Deccani ou encore l’Ecole Moghole.

 

 

La peinture moghole est très variée et inclut des portraits, des scènes de la vie de la cour, de la vie sauvage et des scènes de chasse ou encore des illustrations de batailles.

 

 

 boite indienne dessus

 

 

 

 

L'essor en est dû à la conquête des Moghols. À partir du XVIe siècle, l'empire moghol, jusqu'à l'arrivée des Anglais, s'étend sur une grande partie de l'Inde. Le fils de Babur ramène avec lui des peintres persans qui introduisent à la Cour le goût raffiné des enluminures de manuscrits.
Parallèlement, des dessins et des tableaux venus d'Europe (par les Jésuites en particulier) exercent une incontestable influence dans le domaine des paysages et de la perspective. Les artistes indiens, qui travaillent avec les Persans, vont ajouter au raffinement traditionnel persan, un puissant naturalisme qui donnera à la miniature indienne sa personnalité.

 

 

Dans un atelier de peintre, plusieurs fonctions peuvent cohabiter : calligraphe, dessinateur, coloriste ou relieur. Avant d’être consacré peintre, l’apprenti doit d’abord copier les modèles classiques à l’aide de calques (exécutés sur de minces peaux de chèvre ou de gazelle) ou de poncifs. Les modèles sont utilisés jusqu’à ce qu’ils puissent être reproduits de mémoire. Sur le fond blanc uni, une première esquisse en rouge met en place les éléments principaux puis les masses colorées sont appliquées et un contour définitif plus foncé achève le travail. Les fins détails (traits des visages, bijoux) sont peints en dernier lieu.

 

 

 

 miniature indieznne

 

 

La grande variété des pigments est d’origine naturelle. Le noir se fabrique avec du carbone (noir de fumée) ou est d’origine métallo-gallique (sel métallique et tannin). Le jaune et l’orange s’obtiennent à partir de safran, de minium, de soufre ou d’écorce de henné, le jaune orpiment, typiquement indien, provient de concrétion d’urine de vache nourrie de feuilles de manguier et se trouve à l’état pur dans le sol. D'autres pigments sont d’origine minérale dont le vert de malachite, le bleu de lapis-lazuli, ou l’azurite, qui est un carbonate de cuivre.

 

Toute les nuances plus chaudes, les gammes des ocres et des bruns, du rouge au marron, provient des terres, tandis que le rouge laque est extrait de la cochenille.

 

 

 boite indienne dessus 3

 

 

Aux couleurs vives, et ses ornements fleuris, ces miniatures sont de véritables témoins de l'artisanat ancestral indien. Issu d'un travail méticuleux, chaque peinture est unique. L'artiste compose son dessin sans aucune contrainte, selon son envie, pour nous faire partager ses histoires, ses mythes et légendes de sa propre culture. Présente sur presque tous les supports, tables à thé, boîtes, ou couvertures de livres, ces œuvres riches en couleurs nous racontent des scènes de vies, de légendes, ou fêtes, dont les dessins nous invitent à voyager, comprendre et s’imprégner de cette culture si chère à mes yeux.

 

 

 photo blog

 

 

 Venez découvrir nos pièces et trésors antiques sur : www.unairdevoyage.com et aussi sur www.bymrsimon.com !

 

Leave a comment

You are commenting as guest.